Nova Ecarlate Index du Forum Nova Ecarlate
Là où les blasters et les crédits abondent...
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Basheera Leihanna, agent secret.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nova Ecarlate Index du Forum -> Section RolePlay -> Présentation des Membres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Basheera
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2014
Messages: 60
Localisation: Non loin d'un Cathar
Féminin Gémeaux (21mai-20juin)
Classe: Agent Secret

MessagePosté le: Lun 12 Mai - 15:01 (2014)    Sujet du message: Basheera Leihanna, agent secret. Répondre en citant


   

Nom : Leihanna
Prénom : Basheera
Surnoms : Asha, Bash'
Age : 28 ans
Origine : Aldérande.
Profession : TOP SECRET


L'une des deux dernières survivantes de la famille Leihanna, Basheera est toujours restée très secrète sur sa vie et ce qui l'a conduite à travailler pour l'Empire. Un choix qu'elle a toujours considéré comme étant le mauvais choix, mais un choix qui l'a aidée à survivre alors qu'elle ne possédait plus rien.
Deuxième fille d'une Sénatrice républicaine et d'un soldat impérial, Basheera n'a que peu de souvenirs de ses parents. Juste cinq années de sourires, de rires, d'innocence et de bonheur. Jusqu'à ce que tout s'écroule, en une fraction de seconde. Elle se rappelle les cris, les larmes, les tirs et les flammes. Elle se rappelle la poigne ferme de son oncle qui la soulève comme un rien pour la jeter sur son épaule et les mettre en sécurité, sa sœur et elle. Elle se rappelle même des mots d'oncle Rush lorsque ce dernier s'était retourné pour constater la chute de la Maison Leihanna : "Comment ont-ils su ?" Durant des années, Basheera n'avait pas compris le sens de cette question.
La vie dorée de la jeune fille s'est alors changée en calvaire sur Nar Shaadda, où son oncle tenait une boutique dans un quartier mal famé. Elle a grandi au milieu des guerres de gang et des secrets que son oncle semblait posséder. A treize ans, elle a vu Jericka, sa sœur aînée, partir pour courir la galaxie et mener sa propre voie. A dix-sept ans, oncle Rush se fait assassiner devant ses yeux. A dix-huit ans, perdue, sans nouvelle de sa sœur, elle prend sa vie en main et s'engage dans les Services Secrets de l'Empire pour survivre.
Entrainée pour tuer, mentir et s'infiltrer, Basheera est devenue un agent froid et implacable, mais son esprit même reste fragilisé. Incapable de prendre les bonnes décisions, elle s'enfonce toujours plus profondément dans les incertitudes et la souffrance. Et les sentiments qu'elle éprouve pour l'un des Opérateurs avec qui elle travaille ne l'aident pas à s'en sortir. Plongée dans une relation destructrice où infidélité et secrets sont les maîtres mots, entre son travail et l'amour aveugle qu'elle éprouve pour cet homme rude et implacable, elle ne parvient plus à s'en sortir et sombre petit à petit dans une spirale infernale.
Jusqu'à ce que le destin la mette face au choix le plus important de sa vie.
Jusqu'à ce que ses yeux croisent ceux d'un Cathar adepte des Trous noirs et des bâtons de la mort.
A cette seconde, sa vie bascule.

D'un caractère calme, Basheera n'a pas son pareil pour entourlouper même le plus réfractaire par de belles paroles et un joli sourire. Surnommée "l'Ange des Leihanna" lorsqu'elle était petite, elle use et abuse de ce talent pour parvenir à ses fins. Mais elle est aussi capable de dureté et de froideur, notamment quand ceux qu'elle aime sont menacés. Dans ces cas-là, elle redevient la tueuse implacable qu'elle a toujours été depuis son entrée dans les Services Secrets.
Toujours déchirée par un passé tortueux, ses blessures intérieures mettront du temps à se refermer, mais elle ne doute pas un seul instant de guérir enfin.
Pour de bon.

Un Cathar disait : On a la vie que l'on veut avoir.
Basheera sait enfin celle qu'elle veut. Et elle est prête à tout pour l'obtenir.
   

_________________
On a la vie que l'on veut avoir.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 12 Mai - 15:01 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Basheera
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2014
Messages: 60
Localisation: Non loin d'un Cathar
Féminin Gémeaux (21mai-20juin)
Classe: Agent Secret

MessagePosté le: Lun 4 Aoû - 12:21 (2014)    Sujet du message: Basheera Leihanna, agent secret. Répondre en citant

Journal personnel - Première entrée

Entrée vocale :

Je ne sais pas par où commencer... j'ignore quoi dire, comment le dire. Il y a à peine quelques heures, j'étais certaine d'avoir perdu Usa à jamais après qu'il se soit sacrifié pour nous sauver face à J-X. Maintenant... maintenant mes craintes restent justifiées. L'homme que j'aime... le Cathar pour qui j'ai tout abandonné... Usa... a disparu. Mais pas de la façon dont je pensais, pas dans la mort. Je ne sais pas comment l'expliquer mais quand je suis arrivée sur Hutta ce soir-là, c'était avec la certitude d'assister à une cérémonie funèbre. Et Usa était là, allongé sur une table, vivant. Mal en point mais vivant ! Je ne sais pas par quel miracle, je ne veux même pas savoir. Même la médecine conventionnelle n'aurait jamais pu faire une chose pareille. Et pourtant, il était là, il respirait.

Une Chiss était à ses côtés. Elle l'examinait, lui injectait des produits, le soignait avec la méticulosité d'une scientifique. Et il a fini par ouvrir les yeux, par revenir à nous. J'aurais remercié tous les dieux de la galaxie si je l'avais pu ! Mon Usa était en vie. Seulement... seulement, chaque médaille a son revers. Il n'a reconnu personne de ses compagnons d'armes. Ni même Kama... ni même moi. Il était en état de choc, ce qui est des plus compréhensible. On ne revient pas de la mort avec le sourire en s'exclamant à qui veut l'entendre que tout va bien. Il y a des conséquences. Parfois désastreuses. J'ai vu Usa, comme dans un brouillard, incapable de croire ce que mes yeux tentaient de me décrire... Sauvage, effrayé, perdu... Revenue à l'état primitif, a dit la Chiss. A l'état primitif... C'est... à peine croyable.

Kama et moi avons tenté de lui parler en douceur, mais il... il s'est attaqué à Kama, l'a prise à la gorge... Je crois qu'il l'aurait tuée si le Seigneur Mor n'était pas intervenu. Le Sith et le Cathar se sont battus, Usa est tombé évanoui, la Chiss a recommencé à l'examiner... Je manquais d'air. Tout ce qui venait de se dérouler, je... je n'arrivais pas à l'assimiler. C'était comme si j'étais éveillée en plein cauchemar, incapable d'en sortir. Mais le cauchemar n'était pas encore terminé...



Asha fit une pause dans son récit et passa une main lasse dans ses cheveux emmêlés, signe indéniable d'une nuit sans sommeil. Son visage blême portait encore les sillons noirs des larmes qu'elle n'avait pas su retenir et qui ne s'étaient taries qu'après des heures interminables. Une migraine lui cerclait la tête mais elle soupira et reprit son journal d'une voix éraillée :


Je suis restée quelques temps dehors, à tenter de me calmer et de respirer. C'est là qu'un homme m'a abordée. Grand, costaud, le genre de type qui ne doit pas se laisser marcher sur les pieds. Au début, il m'a parlé de la Nova, de la possibilité de le recruter. J'étais trop perturbée, trop triste, trop en colère pour l'écouter. Je l'ai tout simplement envoyé paître et je pensais m'en être débarrassé lorsqu'il m'a soudain parlé de mon passé. J'ignore qui était ce type mais lui... il sait qui je suis. Il sait tout. Mon nom, mon passé dans les Services Secrets, la manière dont je les ai quittés, ma relation passée avec l'un de leurs Opérateurs.


Nouvelle pause. Elle ferma brièvement les yeux et ses pensées se tournèrent vers Lelan, qu'elle avait quitté de longs mois auparavant. Ainsi, il l'aurait retrouvée... Cela ne l'étonnait pas et elle n'aurait pas été surprise d'apprendre qu'il avait toujours gardé un œil sur elle depuis sa défection. Depuis qu'elle avait tout quitté pour Usa. Pourtant, elle avait naïvement pensé qu'il la laisserait en paix, mais c'était visiblement trop lui demander. Était-ce pour cela qu'il avait envoyé cet homme, qu'il lui avait tout raconté sur elle ? Pour continuer à la tourmenter, encore et encore ? Si seulement il n'y avait que cela, une colère due au fait qu'elle l'ait quitté. Mais il y avait encore plus...


Outre le fait de m'avoir jeté tout cela à la figure, l'homme m'a menacée. Il m'a dit... il a dit que je devais lui fournir des informations sur la Nova et que si j'en parlais à qui que ce soit, mes proches, ma famille, mes amis, tout ce qui constitue ma vie aujourd'hui... tout cela disparaîtrait. Morts. Tous morts. Si Usa avait été là, j'aurais pu lui demander son soutien, il m'aurait aidée à tenir le coup. Mais je suis seule... Seule face à mon passé. Seule face à une chose que je refuse de faire. Je ne trahirai jamais les miens. Je préfèrerai donner ma vie que de les trahir. Je vais devoir trouver une solution... j'ignore laquelle, mais je trouverai. En attendant, je ne peux pas rester sur Hutta plus longtemps. Ni même près des miens. Je ne peux pas les protéger en restant près d'eux. Plus maintenant.


Un bruit dans son dos la fit se retourner et elle aperçut B2 dans l'encadrement de la porte de sa cabine.

- Maîtresse, j'ai entré les coordonnées pour Tatooïne mais je vous répète que c'est une mauvaise idée, dit-il en agitant les bras. Dois-je vous rappeler à quel point vous détestez cette planète ?

- C'est justement pour cette raison que j'ai choisi cette planète, soupira-t-elle. Personne ne pensera à me chercher là-bas. Prépare-toi au décollage, j'arrive dans une minute.

- Oh, doux seigneur ! Je vais avoir plein de sable dans les cardans !

B2 s'en alla en ronchonnant mais Asha n'écoutait plus. Elle se retourna vers sa console, redémarra l'enregistrement et conclut d'une voix sombre :

Je garderai un oeil sur eux, je ne les abandonne pas. Mais pour le moment... M'effacer de l'équation me semble la meilleure solution. Je dois disparaître... loin de tous.

_________________
On a la vie que l'on veut avoir.


Revenir en haut
Basheera
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 12 Mai 2014
Messages: 60
Localisation: Non loin d'un Cathar
Féminin Gémeaux (21mai-20juin)
Classe: Agent Secret

MessagePosté le: Mar 19 Aoû - 16:02 (2014)    Sujet du message: Basheera Leihanna, agent secret. Répondre en citant

(alors attention, prenez rendez-vous, c'est long ! J'ai pas pu faire plus court ^^)


RETROUVAILLES


Quand Asha entendit la porte de son vaisseau coulisser, sa première réaction fut de porter la main à son côté, à l’endroit où se trouvait son couteau… qu’elle ne portait plus depuis qu’Usa l’avait ramenée de Tatooine. Elle ne portait d’ailleurs plus son fusil, enfermé dans un placard avec toutes ses armes, et le fait de se retrouver désarmée la mettait mal à l’aise. Bon sang, même son armure lui manquait !

Des pas légers s’approchèrent, parcoururent le couloir jusqu’à la pièce centrale, puis une voix, étonnamment familière, s’éleva dans le silence pesant des murs :

— On peut dire qu’ils ne plaisantent pas aux Services Secrets Impériaux. Conception naboo, blindage dernier cri, mode furtif… J’suis pas calée en mécanique, mais cet engin doit mieux tourner que mon Iron Blaster.

Asha sentit son souffle s’accélérer et elle ferma brièvement les yeux. Kama lui avait dit qu’elle était là, sur Hutta, mais qu’elle semblait l’éviter. Pour lui laisser le temps de se reprendre ? Avec sa sœur, c’était parfaitement plausible. Elle sourit malgré tout et sortit du coin d’ombre dans lequel elle s’était dissimulée.

De revoir le visage à l’éternel sourire railleur fit monter en elle une vague d’une telle émotion qu’elle faillit éclater en sanglots. Elle avait presque oublié à quel point Jericka avait les mêmes yeux d’émeraude qu’elle, à quel point ses cheveux avaient la même couleur roux-auburn. Elle n’avait pas changé depuis toutes ces années… ou peut-être que si. Elle était plus musclée, et une étrange étincelle brillait dans son regard, une étincelle dont elle n’arrivait pas à saisir l’origine.

— Eh bien, tu ne viens pas dire bonjour à ta grande sœur ? fit Jericka d’un ton décontracté – comme toujours.

Asha dut se faire force pour refouler ses larmes, puis elle se jeta dans les bras de sa sœur qui la serra fermement contre elle – bon sang, elle avait vraiment gagné en poigne !

— Ricka…, souffla la cadette des Leihanna. Si tu savais comme tu m’as manqué !

— Je sais. Toi aussi, petite sœur. Tu m’as beaucoup manqué.

Jericka eut un soupir et écarta Asha qu’elle tint à bout de bras pour l’observer des pieds à la tête. L’étincelle inconnue de son regard se changea rapidement en tristesse.

— Asha… Regarde dans quel état tu es. On dirait que tu n’as pas mangé ni dormi depuis des jours.

Elle releva une mèche des yeux de sa sœur, l’examina encore comme si elle tentait d’atteindre son âme afin de s’assurer qu’elle n’était pas détruite.

— Qu’est-ce que tu fais là, Jericka ? Je croyais que tu étais à l’autre bout de la galaxie, sur ton cargo, à livrer des marchandises à je-ne-sais quelle guilde commerçante ?

— Ne détourne pas le sujet.

À ces mots, Asha eut l’impression que c’était son aînée qui détournait le sujet, mais elle n’eut pas le temps de relever que Jericka poursuivait :

— Ton Cathar ne va pas aimer te voir dans cet état.

Basheera sursauta et releva la tête, les yeux écarquillés de surprise. Elle se dégagea des mains de sa sœur et fit quelques pas nerveux dans la pièce avant de se retourner vers elle :

— Mon Cathar, comme tu dis, se moque bien de mon état ! C’est la dernière chose qui l’intéresse !

Devant le regard circonspect de Jericka, elle se força à expliquer :

— Il s’est fourré dans la tête que j’ai déserté, que je l’ai trahi alors que c’est faux ! Je n’aurais jamais fait une chose pareille et il le sait ! Seulement, il est trop borné pour réfléchir plus de deux minutes à la situation ! Et il n’a même plus confiance en moi. En moi ! Sa compagne ! Pardon : sa fiancée ! Alors franchement, que je sois blessée, mourante, décharnée ou ce que tu veux, il n’en aura rien à foutre !

— Ton langage ! grogna son aînée. Ne parle pas comme moi, ça ne te va pas du tout.

Nouveaux pas nerveux devant Jericka qui dut se retenir pour ne pas la jeter sur un fauteuil et la calmer de force. Asha avait toujours eu une mauvaise tendance à l’hystérie quand elle était au bout du rouleau.

— Tu ne peux pas comprendre, reprit sa cadette comme si sa sœur ne l’avait pas interrompue. Tu ne peux pas comprendre ce que ça fait d’être rejetée par l’homme pour qui tu as tout plaqué ! D’être traitée de traîtresse, d’avoir perdu sa confiance, d’avoir… de l’avoir perdu, lui !

Jericka soupira bruyamment et attrapa sa sœur par le bras pour l’immobiliser. Ses allées et venues commençaient à lui donner le vertige.

— Ça suffit, maintenant. Calme-toi !

Asha resta figée un moment, comme choquée par ce ton sec et sans appel. Elle soutint un instant le regard de Jericka puis alla s’adosser à un mur, bras croisés et pied tapotant nerveusement le sol.

— Tu crois que c’est comme ça que tu vas résoudre tes problèmes ? lança Ricka en se plantant devant elle. En restant cloîtrée ici et en pleurant sur ton sort comme une gamine ? Réveille-toi, Ash ! C’est pas comme ça que ça marche ! Et c’est certainement pas digne d’une Leihanna !

Asha détourna le regard et le laissa errer au sol, la mâchoire crispée, le corps tremblant d’une douleur qu’elle avait du mal à réprimer. Elle n’avait pas revu sa sœur depuis dix ans, et la première chose que cette dernière faisait était de la pousser dans ses retranchements !

— Regarde-moi, Ash ! ajouta Jericka en prenant le fin menton entre ses doigts pour la forcer à relever la tête. C’est ça, la fiancée d’un Cathar ? Une petite fille en larmes qui s’apitoie sur son sort parce que son chéri n’a plus confiance en elle ? Mais qu’est-ce que t’attends pour réagir ? Que je te botte les fesses ? T’as essayé de lui parler, au moins, ou tu as préféré rester planquée ici comme une lâche en attendant que les choses changent toutes seules ?

Basheera se mordit l’intérieur de la joue pour se forcer à ne pas craquer. Elle déglutit difficilement, et ce fut d’une petite voix qu’elle répondit :

— Bien sûr que j’ai essayé…

— Ah oui ? Et qu’est-ce que tu lui as dit ? « Je veux te parler », et c’est tout ?

Asha ne dit rien, se contentant de détourner à nouveau ses yeux. Sa sœur la connaissait si bien…

— Voilà, j’en étais sûre. Tu te laisses intimider par un mec, comme toujours ! Mais c’est pas comme ça que tu regagneras son respect. C’est pas en continuant à paraître devant lui comme une petite fille fragile qu’il va accepter de te redonner sa confiance. Merde, Ash ! Tu es plus forte que ça ! Tu es une Leihanna, bon sang ! Qu’est-ce que dirait Père s’il te voyait ainsi ? Et Mère, tu as pensé à comment elle réagirait face à ça ? Et Oncle Rush ?

— Ils sont morts ! s’exclama Asha. Ils sont tous morts !

Elle voulut se dégager du mur mais Jericka la prit par l’épaule pour l’y plaquer fermement.

— Et ça te donne le droit de les décevoir ? Tu salis leur mémoire, tu marches sur notre nom ! Tu as déjà oublié les trois règles de la famille ?

Basheera n’eut pas le temps de protester que sa sœur les énuméra d’une voix sèche :

— Règle numéro un : Personne ne touche à la famille. Règle numéro deux : Personne ne touche à ceux qu’on aime. Règle numéro trois…

Elle marqua une pause, releva la tête de sa cadette et plongea ses yeux d’émeraude dans les siens pour achever :

— Règle numéro trois : Un Leihanna n’abandonne jamais. Jamais !

Asha eut du mal à déglutir et à soutenir ce regard, plus dur encore que celui de leur mère lorsqu’elle les grondait, à l’époque où la vie était facile, où la famille était heureuse. Jericka avait raison, elle le savait, mais c’était difficile à admettre… si difficile. Elle secoua mollement la tête, dans l’espoir que sa sœur en ait terminé, mais ce ne fut pas le cas, car la voix un peu rauque de l’aînée la frappa à nouveau de plein fouet :

— Ce n’est pas une Leihanna que j’ai en face de moi. C’est une petite fille qui veut jouer dans la cour des grands et qui laisse les autres lui mettre des mandales sans réagir. Il est temps que tu te reprennes en main, que tu redeviennes cette tueuse que tu étais avant que ce salaud de Lelan se soit amusé à jouer avec tes sentiments !

Basheera pâlit d’un coup. Elle ouvrit la bouche, mais aucun son ne s’échappa d’entre ses lèvres tant elle était estomaquée. Comment sa sœur pouvait-elle savoir cela ? Ses tout premiers mots lui revinrent soudain en mémoire… Ils ne plaisantent pas aux Services Secrets de l’Empire

— Co… comment tu…, bégaya-t-elle.

— Je le sais, c’est tout, l’interrompit Jericka. Tu ne crois tout de même pas que j’allais disparaître pendant dix ans sans garder un œil sur ma petite sœur ? C’est depuis le jour où tu as rencontré Lelan… pardon : Opérateur 12, que tout a basculé pour toi – d’ailleurs, j’ai déjà prévu de mettre la main sur cet enfoiré. Mais bordel, Ash ! Tu ne crois pas que la comédie a assez duré ? Ça te plait tant que ça de laisser les autres te faire souffrir sans réagir ? De passer pour une fillette capricieuse ? Mais qu’est-ce que tu veux, à la fin ? Te détruire, c’est ça ? Parce que tu es bien partie pour le faire !

— Non, je…

— Qu’est-ce que tu veux, Asha ? reprit sa sœur, et son ton se fit encore plus rude.

La jeune femme devait faire un effort surhumain pour ravaler les sanglots qui menaçaient de s’échapper, et sa voix ne fut qu’un mince filet quand elle répondit :

— Je… je veux que tout redevienne comme avant…

Jericka lui donna une tape un peu brute sur l’épaule, comme pour la faire réagir.

— Je n’ai pas entendu !

— Je veux que tout redevienne comme avant…

Des mots encore prononcés dans un souffle.

— Je n’ai toujours pas entendu, Ash !

Elle la bouscula davantage, et Asha se redressa soudain, comme hors d’elle. Un éclat de fureur dans les yeux, elle s’exclama :

— Je veux que tout redevienne comme avant !

Un sourire fugitif passa sur le visage de Jericka qui enchaîna en haussant le ton :

— Alors tu bouges ton cul ! Tu arrêtes de te laisser faire ! Tu fonces te changer et effacer ces traces de larmes, et tu sors de ton putain de vaisseau pour aller te planter devant ton putain de Cathar ! Tu te démerdes comme tu veux, tu le menaces, tu lui cries dessus, tu lui flanques des gifles, mais tu le forces à t’écouter ! Tu veux le récupérer ? Impose-toi et montre-lui que t’en as dans le ventre ! Ne rampe pas devant lui en le suppliant de te pardonner, ne le laisse pas voir en toi la loque humaine que tu es devenue ! Tu es une Leihanna, merde ! Alors agis comme telle ! Un Leihanna peut mourir, mais rien ne le détruit !

Le silence retomba sur ces mots, comme une chape de plomb sur les épaules des deux femmes, puis la poitrine d’Asha se souleva par saccades, mais ce n’était plus du chagrin qui faisant trembler son cœur. Devant les yeux rassurés de sa sœur, elle éclata de rire.

Bon sang, ça faisait mal de prendre une telle remontrance, mais elle était tellement heureuse de retrouver Jericka. Cette dernière finit par rire aussi, et lorsque cet éclat joyeux se calma, au bout de longues minutes, ce fut Asha qui parla, le sourire retrouvé :

— Tu viens de trouver la quatrième règle de la famille : un Leihanna peut mourir, mais rien ne le détruit.

— Ouais, alors bouge un peu tes fesses pour le prouver. Ensuite…

Jericka soupira et termina :

— Ensuite, on aura beaucoup de choses à se dire sur ces dix dernières années… et sur ma venue ici.

Asha eut la présence d’esprit de simplement hocher la tête, puis elle se décolla du mur et prit son aîné dans ses bras. Elles se serrèrent l’une contre l’autre, pendant un temps interminable, et lorsqu’elles se séparèrent enfin, Basheera se sentit apaisée, pour la première fois depuis longtemps.

— Vas-y, lui conseilla Jericka. Ne laisse pas traîner ça trop longtemps.

Sa cadette acquiesça une nouvelle fois et, malgré le sourire encore un peu tendu et les marques de larmes qui couvraient ses joues, elle fila dans sa cabine avec la ferme intention d’arranger la situation.

Façon Leihanna.

_________________
On a la vie que l'on veut avoir.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:46 (2018)    Sujet du message: Basheera Leihanna, agent secret.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Nova Ecarlate Index du Forum -> Section RolePlay -> Présentation des Membres Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
BlackAndWhite style created by feather injuTraduction par : phpBB-fr.com